Vivre Libre, Heureux et Aligné

Vous êtes le créateur de votre vie

Programme 28 jours pour changer ses habitudes et devenir plus zen et plus heureux

Démarrage du programme changer ses habitudes pour devenir plus zen et plus heureux ce mercredi 14 mars.

Vous pouvez vous inscrire gratuitement pour participer à ce premier programme de 28 jours. Ce programme sera cocréé  avec tous les testeurs pour répondre au mieux à vos besoins. Vous pourrez me faire vos remarques et commentaires en fonction en me disant ce qui vous convenait et ce qui serait à changer ou à améliorer.

Dites-moi si vous avez des attentes particulières.  Quel est votre besoin actuellement ? Sur quoi souhaitez-vous travailler ? Quel est votre objectif ?

A quoi sert ce  programme :

  • Retrouver sa confiance en soi
  • Devenir plus zen
  • Découvrir et développer de nouveaux talents
  • Améliorer son énergie
  • Atteindre les objectifs que vous vous fixez

A qui s’adresse ce programme :

  • Aux personnes qui souhaitent changer leurs habitudes
  • Aux personnes qui se sentent bloquées et cherchent des solutions pour évoluer
  • Aux personnes qui n’arrivent pas à atteindre leurs objectifs
  • Aux personnes qui souhaitent mieux se connaître

Ce que vous allez trouver dans ce programme ;

  • des prises de conscience pour apprendre à mieux se connaître
  • apprendre à écouter ses émotions
  • être plus présent dans sa vie
  • développer sa confiance en soi
  • prendre de nouvelles habitudes
  • des techniques pour se relaxer
  • et bien d’autres choses

Si vous êtes intéressé(e)s inscrivez-vous sur le formulaire de contact.

Et auparavant répondez au sondage pour que je puisse au mieux répondre à vos attentes.

Sondage formation

A très vite dans la formation.

Sébastien

 

 

 

Apprendre à se connaître

La première chose qui arrive lorsque l’on veut apprendre à se connaître c’est que lorsque l’on ressent le besoin ce besoin c’est que quelque chose ne nous plaît pas en nous. On peut ressentir une gêne plus ou moins consciente.

Que faire dans ce cas-là ?

Premier écueil. Par où vais-je bien pouvoir commencer à chercher. Nous sommes si vastes que chercher une aiguille dans une botte de foin nous paraîtrait être un jeu d’enfants à côté.

En fait nous sommes un peu comme un iceberg. Il y a la partie à peu près visible à la surface. Je dis « à peu près visible » car même ce qui est dans notre champs de vision n’est pas toujours conscient.

Je ne vous parle donc même pas de ce qui est caché sous la surface de l’eau et donc du domaine inconscient.

Avant de vous parler des pistes pour démarrer votre recherche. Il va falloir faire un point nécessaire avant d’aller plus loin. Si vous voulez que la lecture de cet article soit vous apporte quelque chose et soit utile vous allez pouvoir faire cet exercice facile. Ecrivez ou pensez à 3 choses qui vous gênent le plus dans votre vie ou que vous voudriez changer. Bien sur cela doit vous concerner vous directement. Les réponses comme changer de voiture ou de vestes ne sont pas valables même si elles pourraient être révélatrices d’un besoin profond. Vous pouvez partager en commentaire sous l’article quels sont vos 3 points.

 

L’idée que lorsque l’on veut apprendre à se connaître c’est que cela vous demander des efforts. En effet il va falloir explorer différentes pistes avant d’avoir des réponses. Mieux vaut en avoir conscience.

Ensuite lorsque l’on désire se connaître c’est qu’immanquablement on va tomber sur des choses qui ne nous paraissent pas très belles ou que l’on n’a pas trop envie de voir. Ou pire qu’on a tout fait pour oublier. Si vous n’en aviez pas conscience il est encore temps de s’arrêter. Mais si vous décidez de ne pas chercher cela risque de vous maintenir dans votre état actuel voire empirer avec le temps. Il est donc largement préférable de continuer son investigation même si cela peut être douloureux.

Par contre au fur et à mesure de vos prises de conscience vous allez vous libérez de ce qui vous gêne et va vous alléger et vous apporter de la paix et de la sérénité. Et non seulement   cela va vous transformer à l’intérieur mais va aussi vous changer à l’extérieur. A chaque prise de conscience vous allez libérer une énergie qui était bloquée. Cela générer un vide que vous allez pouvoir et devoir remplir ‘une nouvelle énergie pour éviter que l’ancienne ne revienne.

Par exemple j’avais remarqué que lorsqu’après avoir joué à Agario sur ma tablette. J’étais souvent de mauvaise humeur et très irritable. Un rien pouvait m’énerver. J’en ai encore fait l’expérience hier soir alors que cela faisait des semaines que je n’y avais pas touché. Et hier je n’ai pas résisté. Evidemment cela a eu les mêmes effets que les autres fois. De temps en temps cette envie resurgit comme une addiction. Habituellement cela passe en faisant une autre activité ou bien je me centre sur moi en me disant combien cela est bon pour moi de me sentir détendu et de ne pas être dans cet état désagréable après y avoir joué. Une autre technique qui m’aide dans ce cas est de ressentir de la gratitude en me centrant dans l’énergie du cœur. Je remplace ce besoin addictif par une sensation et une énergie positive. Je reviendrai sur cette technique dans un prochain article.

Mais reprenons. Pour apprendre à se connaître il faut tout d’abord apprendre à s’écouter. Ceci est parfois difficile pour nombre d’entre nous. Nous sommes dans un monde de communication où chacun essaie de se faire entendre. Ce qui est assez sidérant à notre époque c’est qu’un grand nombre de problèmes soient liés à des problèmes de communication. Que ce soit dans notre sphère privée ou professionnel. Cela est vrai également quelque soit le niveau dans la société. Chacun défend ses idées sans tenir compte de l’autre.

Cela vient en partie du fait que chacun d’entre nous s’est construit son petit monde en fonction de ses références d’éducation, sociales, religieuses et de ses expériences. Comme nous tirons des conclusions en fonction de ce que nous vivons (ou croyons vivre) cela génère une croyance pour chacun de nous et cette croyance avec le temps devient notre réalité surtout si l’expérience se répète. Cette réalité devient le monde dans lequel on vit. Du moins c’est la représentation que nous nous en faisons. Notre dialogue intérieur va nous conforter avec nos pensées qui se répètent à l’infini dans notre mental. Nous avons en moyenne 65000 pensées par jour. Notre mentale va créer un véritable sillon et ancrer cela en nous.

Lors d’une discussion entre 2 personnes qui ont un point de vue très différent sur un sujet elles vont avoir du mal à se comprendre. Les modèles qu’elles se sont construits en fonction de leur vécu font qu’elles vivent dans des réalités très différentes.  Et pourtant la réalité est la même pour les 2 ce ne sont que leur perception et leur représentation qui est différente. Il n’y en a pas une qui est plus juste ou meilleure que l’autre. Par exemple La vision de l’économie ne va pas être la même entre un patron d’un groupe international coté en bourse et un syndicaliste. Le monde est bien le même mais il ne porte pas leur regard au même niveau.

De même qu’un monde en mutation peut être perçu de 2 manières. Il a un côté très incertain et cela peut générer des inquiétudes fortes pour celui qui n’est pas préparé ou pour celui qui ne sait pas de quoi demain sera fait. (Point de vue du pessimiste)

Mais le changement est également source de progrès et d’opportunités. C’est une période dynamique et source d’expansion. Il y a de nombreuses chances à saisir pour ceux qui souhaitent entreprendre. (Point de vue optimiste)

 

Une fois que nous pris l’habitude de nous écouter il s’agit d’accepter sans jugement ce que nous avons découvert. Cela ne correspondait pas forcément à ce à quoi nous nous attendions. Ou encore cela ne pas être aussi bien que ce que nous espérions. Lorsque l’on découvre un comportement ou un trait de caractère on n’a pas forcément envie de le valider comme faisant partie de nos. En effet la société nous donne des modèles pour tout en nous expliquant comment on doit se comporter, comment on doit penser, comment on doit manger… La liste n’est pas exhaustive. Nous sommes très conditionnés et souvent à notre insu sans que nous en ayons la moindre conscience. Du coup lorsque nous découvrons qu’une partie de nous ne correspond à la norme nous avons envie de la rejeter, de ne pas accepter d’être tel que nous sommes vraiment. Avec nos forces mais aussi ce que nous appelons des faiblesses mais qui correspond à une partie sensible de qui nous sommes. C’est souvent une partie que nous ne voulons pas montrer. Et pourtant il s’agit bien de l’assumer même si ce n’est pas facile. Et surtout il est illusoire de vouloir être quelqu’un d’autre car tous les autres sont déjà pris.

Ma petite flamme

Mon message aujourd’hui est un message d’espoir. Quelle que soit notre condition actuelle. Quelle que soit notre situation de vie. Que notre vie soit agréable ou que nous vivions des choses difficiles. Que nous ayons été confrontés à des accidents de la vie. Nous pouvons remédier à cela. Nous pouvons panser nos plaies. Nous pouvons même changer la perception des événements. Cela dépend en grande partie de notre capacité à changer et de notre volonté de le faire.

Au moment où j’écris ces lignes je m’arrête un instant et je lève la tête. Au-dessus de moi un vol d’oiseau. Je suis sur ma terrasse. D’un coup mes sens se remettent en éveil je vois cette nature en fleur, je sens une légère brise sur mon visage. Je retrouve tous les parfums d’un soir d’été. Lorsque je prends conscience de l’instant présent ce sont tous mes sens qui sont en éveil. Le temps prend une autre dimension. Mon rythme cardiaque ralentit et un sentiment étrange de paix s’empare de moi. Le ciel est très gris et annonce de l’orage. Le tonnerre gronde au loin mais ici tout est encore calme. Mon esprit divague, des souvenirs me reviennent. Et je me rappelle de la chance que j’ai de vivre actuellement avec des personnes que j’aime. J’ai un profond sentiment de gratitude dans la vie.

Bien sûr je n’oublie pas tous les moments pénibles et douloureux que j’ai pu vivre ces dernières années. Mais je suis en paix à présent. J’ai pardonné et je me suis pardonné. Cela n’a pas toujours été facile à faire. Cela m’a pris du temps. Mais j’ai effectué ce nettoyage sans rancœur. J’aurais pu ressasser, me mettre en position de victime. J’aurais pu en vouloir à la terre entière et de me demander pourquoi cela m’arrivait à moi. Qu’est-ce que j’avais bien pu faire pour mériter cela.

Mais j’ai la chance de voir, toujours, au fond de moi cette petite flamme qui me montre le chemin. Elle me présentait toujours le bon côté des choses. Et cela même quand j’avais l’impression de m’enfoncer toujours plus bas. Je savais que je devais vivre des expériences difficiles pour faire un nettoyage des souvenirs et des mémoires ancrées au fond de moi.

Maintenant je comprends. Mais cela n’a pas toujours été le cas. Et sans une foi infinie je n’aurais pas pu passer toutes ces épreuves. Il est difficile d’accepter de vivre sans en comprendre la raison. C’est généralement des mois ou des années après que l’on en perçoit le sens.

La foi, c’est cette petite flamme que l’on a au fond de notre être. C’est le guide le plus précieux sur lequel nous pouvons compter pour trouver le bon chemin.

Que la lumière vous guide dans l’amour et la joie.

Sébastien

 

 

 

 

 

Je sais qui je suis

Ce soir j’ai pris conscience de qui j’étais vraiment. Je  regardais tranquillement un dessin animé avec mes enfants lorsque j’ai compris ce que j’avais de plus profond en moi. Ce qui m’animait. Les histoires nous révèlent souvent un aspect de nous-même. Quand je les écoute en profondeur il m’arrive régulièrement qu’il y ait une scène ou une réplique avec laquelle j’entre en résonnance. C’est un peu comme si c’était un message qui m’était destiné. C’est comme si je lisais un texte  dans lequel une partie était écrite en caractère gras et était surligné en jaune fluo. Impossible de ne pas le voir.

Dans ce dessin animé il y avait une cigogne qui refusait d’accepter sa destinée qui était de livrer les bébés. Eh oui les clichés ont la vie dure. Mais quelque chose au fond d’elle l’empêchait de voir l’évidence. Quelque chose qui la bloquait. C’était probablement une peur ou une expérience passée qu’elle avait oublié et qu’elle avait refoulé. Ou une expérience qui l’avait tellement fait souffrir qu’elle l’avait enfouie pour ne plus jamais la revivre.

Puis un jour un événement lui a fait prendre conscience qu’en fait c’était sa destinée. Et même si elle luttait de toute ses forces elle ne pouvait s’empêcher de vivre sa mission, de vivre ce pour quoi elle était faite. Alors même que tout le monde savait que le rôle des cigognes étaient de livrer des bébés.

Ce soir j’ai moi aussi compris cette évidence. Cela fait longtemps que je sais que je suis fait pour accompagner des personnes qui cherchent à savoir qui elles sont, qui cherchent un sens à leur vie.

J’ai d’ailleurs rencontré une personne exceptionnelle qui m’a annoncé que j’étais capable de voir le cadeau que chacun a en soi au plus profond de son être. Je savais que pouvais aider par le fait d’écouter et d’entendre le message qui leur est destiné. Si les gens s’écoutaient ils sauraient qui ils sont. Je sais quels sont leurs blocages et ce qui se cachent derrière. Chaque personne a un cadeau qui l’attend. Il ne lui suffit que de vouloir le chercher pour le trouver. C’est un peu comme au loto, 100% des gagnants ont tenté leur chance. Il n’y a que lorsqu’on cherche sincèrement que l’on a une chance de trouver.

Je sens naturellement ce que chacun a en soi c’est un peu comme si c’était en relief sur un tableau. Et ce n’est que ce soir que j’ai accepté mon cadeau.

C’est une sensation extraordinaire. Tout est très clair à présent. C’est comme si je sortais d’un épais brouillard. Je ressens une sérénité et une paix intérieure. C’est comme si j’avais cherché cette sensation depuis des années et que je ne la retrouvais que maintenant. J’ai la sensation d’être revenu chez moi après un long voyage. Ce long voyage m’a permis de savoir qui j’étais vraiment.

Et vous quel est le don que vous avez ? Qu’est ce vous faites naturellement sans efforts, qui vous rend heureux et qui vous fait vibrer ?

Partagez-moi ci-dessous vos commentaires et vos expériences.

Que la lumière vous guide.

Sébastien

 

Je sais enfin qui je suis

Il y a quelques années je travaillais dans un service financier d’une grande entreprise du CAC40. C’était un métier  qui m’a permis  de développer des capacités d’analyse. J’adorais analyser les chiffres, la performance du site de production dans lequel je travaillais. Je cherchais les causes d’écarts au budget. J’ai développé une certaine sagacité pour trouver le point qui était la cause. Parmi les centaines de chiffres que j’analysais je trouvais assez facilement les points clés. J’avais la réputation d’avoir une bonne compréhension des problématiques auxquelles nous étions confrontées.

Ce travail d’analyse je le voyais comme source d’amélioration. Une de mes passions est de faire toujours mieux. J’adore trouver de nouvelles techniques qui permettront de donner de meilleures résultats. Je suis toujours en train de chercher des pratiques plus efficaces. J’ai eu l’occasion d’améliorer des outils que j’utilisais ou d’en créer des nouveaux en fonction des besoins. J’aime partager les sujets qui me passionnent.

Cela me plaisait beaucoup et j’avais l’impression d’aider l’entreprise et les salariés. Sauf que la logique financière se faisait souvent à leur détriment. Une autre chose que j’aime faire est de partager mes connaissances et de les transmettre. J’ai souvent eu l’occasion de former mes collègues sur les pratiques financières.

A un moment donné pourtant j’ai commencé à avoir d’autres aspirations. Mes valeurs humanistes étaient devenues incompatibles avec celles d’un groupe international dont le premier objectif est de faire des profits quel qu’en soit les conséquences. De plus mon besoin de liberté, de créer, de partager de meilleures pratiques  m’ont donné envie de voir de nouveaux horizons.

J’ai donc décidé de prendre mon indépendance et de me lancer dans une activité de conseil. Cela me permettait de continuer le métier que j’aimais pratiquer et de faire bénéficier d’autres entreprises qui ont des tailles plus modestes de mon expérience. Comme cela je serai donc plus en adéquation avec mes valeurs.

Mais rien ne s’est passé comme j’avais prévu. Quelques temps après avoir quitté mon poste je me suis rendu compte à quel point j’étais épuisé et à quel point j’avais puisé dans mes réserves. Je crois que j’étais passé à 2 doigts d’un burn-out. Effectivement les derniers mois avaient été très intenses. Je participais à un projet informatique ne plus de mon travail habituel. Je travaillais donc plus de 50 heures par semaine. La semaine était très forte pour terminer dans les temps. Cela s’était passé de manière progressive et insidieuse.  Je n’avais rien vu venir. C’était après que je me suis rendu compte à quelle point cette période avait été difficile.

J’ai mis plusieurs mois à récupérer et à remonter mon niveau d’énergie. Et pendant cette période je me suis rendu compte que ce n’était pas me bon projet. Je me suis mis en quête de trouver ce qui m’animait vraiment. Pendant que j’étais encore salarié j’avais commencé à m’intéresser à des techniques de soins énergétiques que j’utilisais pour moi et mes proches. J’ai donc continué dans cette voie. En développant ces pratiques je suis devenu très sensibles au ressenti énergétique. Comme toujours j’aime approfondir ce qui me passionne. J’ai travaillé ce ressenti ur les personnes et les lieux. Mes formations au reiki, aux médecines énergétiques m’ont permis ressentir de manière fine les énergies environnantes. Je peux ressentir également les variations d’humeur et les émotions des personnes.

Après avoir fait un long voyage intérieur qui a duré plusieurs années j’ai enfin découvert qui j’étais ce que je voulais partager.

Aujourd’hui je me lance dans l’accompagnement et la formation des personnes qui sont en recherche de sens dans leur vie, les personnes qui ont un projet et qui se sentent bloquées ou qui n’ont pas encore trouvées ce qu’elles souhaitent apporter au monde.

Et vous quel est votre plus beau rêve ? Souhaitez-vous transformer votre vie ?

Vous pouvez mettre en commentaires ce qui vous anime ou ce qui vous bloque.

Que la lumière vous guide.

Sébastien

Créer sa vie

Il y a des moments clés dans notre vie où nous avons des choix qui nous sont proposés. Ce sont des moments où la décision que nous prenons va impacter de manière significative le reste de notre existence.

Dans certains cas ce sont des événements extérieurs qui s’imposent à nous. Nous sommes alors dans des situations inhabituelles qui nous obligent à sortir de notre routine. En temps normal nous sommes comme sur des rails du type métro, boulot dodo. Peu de choses viennent perturber le train train quotidien. Cette situation est confortable car elle contient peu de risques. Notre nature aime bien ce que nous contrôlons et ce qui nous apporte un maximum de sécurité. Nous avons la maîtrise de notre vie. Du moins c’est ce que nous croyons.

Mais la vie est en changement perpétuel. Tout change tout le temps. Les jours succèdent aux nuits et les nuits succèdent aux jours. Les saisons se suivent, au printemps la nature s’éveille, en été le soleil chauffe nos régions, nous sommes en période de croissance et en ouverture. Puis viennent l’automne et l’hiver où tout se ralentit. A cette période nous retournons notre regard à l’intérieur.

Nous avons beau tenter de chercher une moyenne sur l’année pour éviter les pics de chaleur et de froid.

Nous sommes dans un contrôle permanent de notre vie et nous évitons tout changement. Nous sommes alors dans une situation de résistance à la vie. Dans ce cas chaque fois que nous sommes en présence d’un choix. Notre niveau de stress augmente. Nos peurs inconscientes refont surface et prennent le contrôle de notre vie à notre insu.

Nous pouvons être paralysé par le fait de devoirs faire un choix. Et ce n’est  que lorsque nous sommes face au mur et que nous ne pouvons plus reculer que nous prenons notre décision dans la peur. Parfois nous trouvons même le moyen de déléguer la prise de décision à quelqu’un d’autre.

Une autre possibilité est la fuite. Dans tous les cas le changement peut être ressenti comme une situation anxiogène.

Mais nous pouvons aussi adopter une autre attitude. Nous pouvons accepter la nature de la vie et accepter qu’elle soit en mouvement. Ceci requiert de changer de point de vue.

Nous pouvons également aller plus loin et être une force de proposition. Nous pouvons alors choisir notre vie plutôt que de la subir.

C’est à dire qu’au lieu d’attendre que les événements arrivent à nous. Nous pouvons les provoquer. Nous pouvons choisir quelle est la direction que nous voilons donner à notre vie. Nous pouvons choisir un cap, une orientation, nous fixer des objectifs.

Ceci est une attitude active et consciente par opposition à la première qui est passive et non consciente.

Nous avons un pouvoir inestimable lorsque nous en prenons conscience. Il nous donne une grande responsabilité et notre liberté. C’est le pouvoir de la CREATION.

Soyez les créateurs et les entrepreneurs de votre vie.

Je partagerai prochainement mon expérience pour vous aider à créer votre vie libre, heureuse et alignée.

Que la lumière vous guide.

Sébastien

 

 

 

Qu’attirez-vous dans votre vie ?

Rien n’arrive par hasard. Parfois nous pouvons avoir l’impression que le sort s’acharne contre nous. Ou que des choses que nous ne souhaitons pas nous arrive. A l’inverse ce que nous désirons nous échappe.

Et pourtant ceci est normal car c’est ainsi que fonctionne l’univers. Non que l’univers soit pour nous ou contre nous.

En réalité ce qui nous arrive correspond à ce que nous attirons. Comment cela est-il possible ? Plus exactement ce qui nous arrive est simplement en résonnance avec notre vibration.

Notre environnement correspond à ce que nous sommes à l’intérieur. Dans l’univers tout est vibration. C’est à dire chaque être, animal, plante, objet émet une vibration.

Tout est rayonnement. La vie sur terre n’est d’ailleurs possible que grâce au rayonnement du soleil et de la terre.

Mais revenons à nous. Nos actes et nos comportements émettent une vibration. Probablement vous est-il déjà arrivé d’entrer dans une pièce où des personnes s’étaient disputées et de ressentir comme un malaise une ambiance lourde et désagréable. D’ailleurs l’expression populaire “une ambiance à couper au couteau” est révélatrice.

Les paroles, les actes, les attitudes dégagent une énergie. Un autre exemple est également significatif. Lorsque nous avons un effet de recul lorsque nous croisons une personne qui nous est franchement insupportable. L’expression que nous pouvons employer dans ce cas est “de ne pas avoir d’atomes crochus avec cette personne”.

Et vous qu’attirez-vous dans votre vie ?

Dans les prochains articles je vous donnerai des conseils pour attirer le meilleur pour vous.

Que la lumière vous guide.

Sébastien

 

 

 

 

 

 

Pourquoi n’arrivons-nous pas à vivre libre, heureux et aligné ?

Vivre libre, heureux et aligné nécessite tout d’abord de prendre conscience de notre mode de vie. Qu’est-ce que cela signifie être libre, heureux et aligné ?

Je présenterai dans un prochain article les notions de liberté, de bonheur et d’alignement. Mais commençons par étudier quel est notre situation actuelle. Nous vivons pour la plupart d’entre nous dans une routine, des habitudes, des automatismes. Le métro, boulot, dodo est une notion à la base citadine mais qui s’applique à nombre d’entre nous. Cela sous-entend que notre vie est rythmée par un grand nombre de choses sur lesquelles nous n’avons pas de prises. Ou du moins que nous croyons ne pas avoir en avoir.

Au départ nous nous fixons des objectifs: construire une famille, avoir un emploi salarié bien payé qui éventuellement correspond le plus possible à nos attentes et être propriétaire de notre logement…

Mais est-ce vraiment cela dont nous avons besoin ? Ne devenons-nous pas prisonnier de ce modèle qui est montré en exemple et qui est érigé comme le graal à atteindre ?

Si nous y adhérons nous devenons prisonnier de notre vie. En effet lorsque nous achetons notre logement nous faisons un crédit qui souvent est proche du maximum de notre capacité d’emprunt. Nous devons donc nous efforcer d’avoir un bon emploi sûr et bien payé. Nous créons donc de fait une dépendance vis à vis de notre employeur. Et compte tenu du marché de l’emploi il est difficile pour une grande majorité de la population de changer facilement d’emploi. En conséquence nous devenons dépendant de notre employeur. Qui dit dépendance dit être serviable, voire corvéable dans certain cas. La peur du chômage nous forçant à accepter des conditions de plus en plus en difficiles. Cela se passe progressivement de façon insidieuse. Rappelez vous il y a 5 ans quelles étaient vos conditions et vos relations de travail ? Etaient-elles plus ou moins agréables, stressantes épanouissantes ? Je pense pour ma part qu’elles se sont fortement dégradées. Et que la peur du chômage augmentant cela risque encore de se détériorer dans les prochains temps.

Si notre liberté diminue notre niveau de bonheur risque de diminuer aussi en conséquence. En effet notre stress augmente. Les peurs sont constamment exacerbées par les informations, par l’environnement anxiogène lié à l’emploi, à la sécurité, aux mauvaises nouvelles auxquelles nous sommes constamment confrontées.

Nous sommes contraints de vivre avec une pression énorme qui pèse sur nous. D’un côté nos propres peurs pour subvenir à nos besoins et à ceux de nos proches. Nous avons du mal à faire des choix qui nous correspondent vraiment. Nous aspirons par moment à autre chose, à avoir plus de temps pour nous et nos proches. Mais cela semble tellement difficile ou improbable que nous nous résignons. Nous sommes frustrés et impuissants.

Nos aspirations profondes sont ainsi refoulées et nous ne nous autorisons plus à y accéder. Notre niveau d’énergie est tellement bas que nous sommes régulièrement en mode survie. Nous nous sentons fatigués, épuisés ou impuissants.

Et pourtant cela n’est pas une fatalité. Je suis passé par là. C’est une expérience difficile. Mais je connais le chemin et je peux juste vous dire qu’il est possible de s’en sortir. Je souhaite partager avec ceux que cela intéresse les solutions pour Vivre Libre, Heureux et Aligné.

A très vite pour la suite.

Que la lumière vous guide.

Sébastien

 

 

 

 

 

 

 

Comment réagissez-vous lorsque vous avez un problème ?

Lorsque nous sommes pris dans nos activités quotidiennes il y a un tas de choses dont nous ne nous rendons plus compte. Nous vivons notre vie sans conscience.

Il est possible de changer cela. Si nous reprenions conscience de notre vie en appréciant à nouveau les choses simples. Parfois il peut y avoir un problème techniques dans notre logement : un robinet qui fuit, une conduite bouchée, une tringle à rideau arrachée par les enfants (cela m’est arrivé hier). Dans un premier temps nous sommes vraiment embêter de devoir gérer ce problème. Comme si nous n’en avions pas assez à gérer comme cela. Mais une fois le problème résolu nous pouvons avoir 2 types de réactions :

Dans le premier cas on raconte à tout le monde notre mésaventure, on se plaint, c’est quand même pas de chance. On peut même aller dire que dès qu’il y a un problème c’est toujours pour nous. Je pense que nous sommes nombreux à avoir déjà eu ce type de comportements.

Et pourtant nous pourrions avoir un autre type de réactions. Au lieu de ressentir de la colère, de la frustration ou de se plaindre nous pourrions tout simplement ressentir de la gratitude. Eh oui j’ai bien dit de la gratitude, de la gratitude dans la vie. Dans nos pays développés nous bénéficions tout de même de nombreux conforts qui ne sont pas encore accessible à une grande partie de la population. Il y a certaine chose qui font partie de notre quotidien. Et nous ne rendons plus compte de la chance que nous avons de pouvoir en bénéficier.

Si vous voulez prenez quelques minutes et faites la liste mentalement ou par écrit d’au moins 5 choses assez simples dont vous ne pourriez vous passer. Et pensez au bien-être qu’elle vous procure et confort qu’elle vous apporte.

Maintenant que c’est fait prenez encore quelques instants et reprenez un élément après l’autre et remerciez-le chaleureusement. Ressentez un sentiment de gratitude profond. Vous pouvez accompagner cela par quelques respirations profondes.

En faisant cela on a l’impression que le temps se ralentit, La perception de notre environnement change. Le regard que nous portons sur chaque objet qui nous entoure change. Nous reprenons simplement conscience de notre environnement et de notre vie tout simplement.

Comment vous sentez-vous à présent ? Est-ce que vous vous sentez plus présent dans cet instant ?

Si cette expérience vous a apporté quelque chose, n’hésitez pas à la renouveler. Si vous le souhaitez vous pouvez partager votre ressenti dans les commentaires ci-dessous.

Je vous souhaite une excellente journée. Que la lumière vous guide.

Sébastien

 

 

Mon défi, ma révolution

Bonjour,

Je vous présente aujourd’hui mon défi pour le lancement de mon blog. Je vais tenter pendant 6 mois de fournir chaque jour du contenu, soit sous forme d’articles, de vidéos ou d’enregistrement audio.

Je proposerai  chaque jour des informations, des conseils, des challenges ou des actions pour changer et dépasser vos habitudes. Le but étant d’arriver à découvrir ce que nous avons de plus précieux en nous et ce qui nous empêche d’avoir une vie libre, heureuse et alignée avec nos aspirations profondes.

J’ai toujours aspiré à une grande liberté , à pouvoir choisir ce que je voulais faire sans que l’on m’impose de contraintes. C’est pour cela qu’à la sortie de mes études j’ai démarré une activité saisonnière dans la restauration pendant un été avec un ami. Malheureusement cela ne s’est pas du tout passé comme prévu. Et ce qui devait être un tremplin pour la liberté a eu l’effet inverse.

Au lieu d’être entrepreneur et d’être mon propre patron je suis entré dans la vie active en tant que salarié. Je m’étais fait une raison. Même si au fond de moi je savais que c’était temporaire. Cela a quand même duré un certain temps. En effet la vie de famille et mon boulot était très prenant.

Le problème est qu’au fond de moi je ressentais une grande insatisfaction. J’ai donc fait un travail sur moi pour comprendre d’où cela venait. Cela a été un voyage formidable. Je suis passé par de grandes joies, j’ai rencontré des gens formidables mais il y a aussi eu des moments difficiles et très pénibles. Heureusement j’ai la chance d’être particulièrement bien entouré et c’est qui m’a permis de traverser toutes ces épreuves et d’en sortir riches de ces expériences.

Pendant ces années j’ai eu l’occasion d’apprendre différentes techniques de ressenti énergétiques. J’ai pratiqué  des techniques comme le reiki et d’autres techniques de soins énergétiques sur des personnes. J’ai aussi découvert la géobiologie et les techniques d’analyses de ressenti pour analyser les singularités géologiques d’un lieu.

J’ai ainsi développé une grande  sensibilité. Ceci me permet de ressentir chez les personnes leurs difficultés, leurs blocages et ce qui les empêche d’avancer ou d’atteindre leur but.

L’objectif pour moi est de partager mon expérience des choses que j’ai pu apprendre et qui m’ont permis de savoir qui j’étais.

Ce défi me fait sortir de ma zone de confort. Le fait de partager ce que je suis vraiment et va m’obliger à l’assumer. Je suis à la fois très excité car ce sont des sujets qui me passionnent et que j’aime partager. Mais je suis aussi très terrorisé de me dévoiler et de m’exposer au regard des autres.

Voilà donc la première étape de mon défi était de le démarrer. Et en ce jour du 14 juillet je fais ma propre révolution.

Il paraît que rien n’arrive par hasard…

Je me réjouis de partager mes passions avec vous pendant les prochains mois.

A demain pour la suite.

Sébastien

 

 

 

Page 1 sur 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén